Comment les Etats-Unis sont devenus la première puissance mondiale

0
11740

Versions
FR: ART#20 (FR) – Comment les Etats-Unis sont devenus la première puissance mondiale
ENG: ART#20 (ENG) – How the Unites States became the leading superpower

Article

Nous le savons, les Etats-Unis sont la première puissance mondiale sur le plan militaire. Il est intéressant de se demander comment cette ancienne colonie britannique à l’autre bout du monde a su s’imposer comme leader incontesté du globe en quelques décennies. Cette suprématie ne s’est bien sûr pas construite sans violences.


1. Eléments actuels de la puissance militaire américaine

Une première réflexion simple permet déjà de cibler plusieurs éléments : les Etats-Unis sont puissants parce qu’ils ont de très loin le budget militaire le plus important du monde.

Avoir été les premiers à obtenir la bombe atomique ainsi que leur arsenal nucléaire actuel – le plus important avec celui de la Russie – font des Etats-Unis un acteur sécuritaire stratégique depuis des décennies.
Leur siège en tant que membre permanent au Conseil de Sécurité des Nations Unies leur assure une place de premier plan dans la gestion des affaires internationales.

Les Etats-Unis possèdent également des centaines de bases militaires positionnées à travers le globe, à la fois grâce à leurs territoires éloignés (Hawaï ou Guam en plein Pacifique) ou en les plaçant directement en pays étranger (Afghanistan, Japon, Royaume-Uni…).

Budget militaire 2015 Nombres de soldats (réservistes inclus) Nombre de têtes nucléaires en 2016
536 milliards U$ 2 500 000 7000

Pour résumer, voici donc les points principaux à retenir expliquant la supériorité militaire actuelle des Etats-Unis :
• Un budget militaire colossal
• Des millions de soldats
• Une avance technologique
• L’obtention de la bombe nucléaire et les stocks atomiques
• Un siège au Conseil de Sécurité de l’ONU
• Des bases militaires à travers le monde

Bien entendu, les Etats-Unis ne sont pas parvenus à une telle puissance du jour au lendemain. Chacun des éléments notés ci-dessus est le produit de décennies d’évolutions économiques, technologiques, territoriales ou encore démographiques. Les Etats-Unis ont pu profiter à la fois de leurs avantages propres, ainsi que de situations externes dont ils bénéficièrent grandement.


2. L’atout économique

Les Etats-Unis disposent de plusieurs avantages économiques et financiers qui leur permettent de mobiliser des sommes immenses pour leur défense. Le budget 2016 estime compter sur un PIB de 16,5 billions US$ (16,5 mille milliards).

Le gouvernement prévoit des recettes progressives de 3 billions US$ en 2016 et 4 572 billions US$ en 2021. Les dépenses sont prévues comme étant pour chaque année fiscale, supérieure aux recettes, mais avec des proportions plus réduites pour les années prochaines.
Le budget de la défense frôle aujourd’hui les 540 milliards US$ et devrait baisser dans les années fiscales suivantes sans passer sous la barre des 500 milliards US$. Il représente environ 15% du budget total.

Le site officiel du gouvernement américain présentant le budget remonte aux années 1960. Un rapide regard permet déjà de constater que depuis 50 ans les Etats-Unis dépensent sans compter dans la défense.
En comparaison, le budget de la France en 2015 fut d’environ 300 milliards d’euros dont 40 milliards pour la défense, soit 7.5% du budget total et ce, en période d’état d’urgence.

Les Etats-Unis jouissent également d’autres avantages. Ils ont su faire du dollar la monnaie la plus importante au monde.
L’histoire du dollar est d’ailleurs intéressante. Cette monnaie tout juste centenaire (elle fut créée en 1914) remplaça les innombrables autres qui circulaient aux Etats-Unis et qui minaient le système financier anarchique d’alors. La date de 1914 n’est pas bien entendu anodine. A cette époque le point de référence financier était l’or ou la livre sterling.
Cependant, avec la Première Guerre Mondiale qui ravageait l’Europe, les puissances de l’ancien continent se sont retrouvées à dépenser leur or à leur allié le plus en sûreté : les Etats-Unis.
Le même schéma se reproduisit lors de la Seconde Guerre Mondiale, aussi bien que la réserve en or des Etats-Unis devint colossale.

Une autre carte fut jouée lors des accords de Bretton Woods. Ces accords ont créé avec succès un nouvel ordre financier mondial pour favoriser les échanges entre pays, limiter ainsi l’isolationnisme, et créer ce que nous connaissons aujourd’hui comme le FMI et la Banque Mondiale. Ils voulaient aussi initialement utiliser une nouvelle monnaie, le bancor, pour régler les déséquilibres financiers internationaux. Mais le dollar est devenu la seule monnaie ajustable à l’or.
Toutes les monnaies du monde prirent donc comme référence le dollar américain. Avec aujourd’hui quelques adversaires de taille comme l’euro et le yuan, le dollar reste encore néanmoins la monnaie qui régit l’économie et la finance mondiale.


3. L’atout géographique

Au début petites colonies éparses, les Etats-Unis sont 240 ans plus tard un des pays les plus grands du monde. Ils sont 3ème derrière la Russie et le Canada en superficie. Les caractéristiques de leur géographie expliquent aussi des avantages indéniables. Le pays dispose de deux littoraux très importants, à la fois sur l’Atlantique qui ouvre la voie sur tout le continent américain et vers l’Europe et l’Afrique, et sur le Pacifique qui ouvre sur l’autre versant américain, l’Asie et l’Océanie.
Cette immensité territoriale explique pourquoi les Etats-Unis sont également 3ème en termes de population. Logiquement, plus la population est importante, plus les recettes de l’Etat le sont, ce qui explique le budget important du gouvernement. De plus, les Etats-Unis dédient depuis toujours une importante partie de leur budget à la guerre.

Certains historiens avancent la guerre de 1898 contre l’Espagne comme élément déclencheur de l’escalade vers la suprématie des Etats-Unis. Cette guerre opposa les Etats-Unis contre l’Espagne, qui possédait Cuba alors en pleine insurrection. La guerre se solda par la victoire des Etats-Unis et surtout, l’obtention de nouveaux territoires intéressants : Puerto Rico (Amérique Latine), Guam (Pacifique) et plus importantes encore les Philippines.
Les Etats-Unis qui se concentraient jusque-là sur leur territoire continental se retrouvaient soudainement avec des possessions lointaines et coloniales. Pire : le pays était sorti de sa politique de non-intervention pour aider un tiers, Cuba, dans son indépendance.
Les Etats-Unis ne pouvaient donc ressortir inchangés de ce conflit. Avec des territoires littéralement à l’autre bout de la planète, les possibilités s’ouvrent alors et créent un précédent dans leur long et futur historique d’interventions extérieures.

A noter finalement un dernier avantage géostratégique : les Etats-Unis n’ont pas eu à faire face à une autre puissance présente sur le continent. Bien qu’aujourd’hui la situation soit plus nuancée avec des pays émergents comme le Brésil qui commencent à peser sur la scène internationale, les Etats-Unis ont eu la chance de ne pas avoir eu de rival proche qui aurait pu miner leur développement.

4. L’atout industriel et technologique

Autre point important : les Etats-Unis sont nés avec de bonnes bases. Les colons devenus indépendants ont pu profiter du savoir-faire britannique pour conquérir progressivement l’espace américain et se développer. Le chemin de fer et le télégraphe ont joué un rôle très important dans l’expansion territoriale.

Cette époque foisonnant d’inventeurs, les Etats-Unis ont su, comme les pays d’Europe, attirer les plus grands cerveaux tant à l’interne qu’à l’étranger pour se développer et rentrer dans la compétition industrielle. Thomas Edison et Nicola Tesla – croate d’origine- en sont des exemples. Les américains n’hésitaient pas – et n’hésitent toujours pas – à aller chercher la main d’œuvre où il faut.

La Guerre de Sécession est un bon exemple. Considérée comme la première guerre industrielle ou comme la dernière guerre napoléonienne, elle serait à mi-chemin entre les deux. Toutes les technologies de l’époque ont été exploitées et de nouvelles créées, par des Américains et s’il le fallait par des étrangers. On connait par exemple les fameux Colt et Remington.
Les Confédérés utilisèrent un révolver d’un inventeur Français installé aux Etats-Unis, LeMat. Le télégraphe et le chemin de fer se révèlèrent indispensables. Et, guerre oblige, de nouvelles technologies furent inventées : premiers sous-marins modernes, navires cuirassés, expérimentations de nouvelles armes…

A ceci s’ajoute le mythique rêve américain. Déjà en 1835, Alexis de Tocqueville faisait l’éloge d’un pays en pleine ébullition dans De la Démocratie en Amérique. Pendant cette décennie 1830-1840, environ 600 000 immigrants arrivèrent aux Etats-Unis.
Puis l’Europe fut dévastée dans les années 1840 par plusieurs famines massives et l’insécurité. La « terre promise » des Etats-Unis attira alors trois fois plus d’immigrés. La découverte de l’or dans les années 1850 intéressa près de 2 600 000 nouveaux arrivants en quête d’un avenir meilleur.
Le taux d’immigration sera le même jusqu’à atteindre un pic de 5 250 000 entre 1881 et 1890. Les tourments que connaitra l’Europe par la suite attireront encore des millions d’immigrés. Ellis Island, point d’entrée obligatoire pour les immigrés arrivant à New York, accueillera 16 millions de personnes.

5. Le tournant de la Première Guerre Mondiale

Il est nécessaire de se concentrer un peu plus sur l’importance de la Première Guerre Mondiale pour expliquer la suprématie actuelle des Etats-Unis. Avant la Der des Ders, l’Europe dirige le monde.

L’Empire britannique et la France sont les deux leaders principaux. Les finances suivent le cours de l’or ou de la livre sterling. De nombreux inventeurs font du continent européen le plus développé au monde. La guerre frappe. Les Etats-Unis, adoptant alors une politique de non-intervention, préfèrent se concentrer sur leurs affaires internes. Cependant, ils flairent l’opportunité.
Les alliés européens vident leurs coffres d’or en échange de vivres et d’armes provenant du nouveau continent. Intervenir pour aider les nations amies à gagner se révélerait sans doute fructueux. Des attaques allemandes contre des navires américains finissent par décider le gouvernement à s’engager dans la guerre.
Mieux : le Président Woodrow Wilson place les Etats-Unis comme modèle pour les autres pays, la « lumière qui rayonnera dans l’obscurité ».

Le Royaume-Uni et la France en ressortent ainsi victorieuses mais complètement détruites, les caisses d’Etat vides. La démographie est en berne, tous ceux qui l’avaient pu ont fui dont des inventeurs qui faisaient la grandeur technologique du vieux continent.
En parallèle, les Etats-Unis se sont enrichis et sont accueillis comme des héros en Europe. Possédant quasiment toutes les réserves en or, ils sont devenus la référence financière. Grâce à la guerre, ils ont maintenant un pied militaire en Europe. Leur population a peu souffert des combats lointains.

Le tournant idéologique opéré par Wilson place les Etats-Unis dans une nouvelle position d’agent du monde. Le constat est donc simple: les Etats-Unis deviennent leader international.

Conclusion

Plusieurs éléments, plus ou moins anciens, expliquent la suprématie militaire actuelle des Etats-Unis. Des raisons logiques existent : l’immensité du territoire, la population, le budget, l’immigration.
Cependant les Etats-Unis ont également su saisir les opportunités. La Première Guerre Mondiale semble être le moment pivot où les qualités que les Etats-Unis ont réussi à développer au 19ème siècle permirent d’acquérir une nouvelle puissance.

De plus, le pays devint la référence financière et économique absolue. Il développa également une nouvelle idéologie qui le sortit définitivement de sa politique isolationniste.
Tous ces éléments placeront ainsi les Etats-Unis en première ligne de la scène internationale jusqu’à leur garantir un siège au Conseil de Sécurité de l’ONU.
Avec des challengers de taille comme la Russie et la Chine, leur économie et idéologie façonneront le 20ème siècle.

A ce jour, les Etats-Unis restent l’hégémon sur le plan militaire. Cependant, d’autres pays, au gré des alliances économiques et politiques, émergent et jouent de plus en plus sur l’échiquier mondial.



SOURCES

De Tocqueville, Alexis. De la Démocratie en Amérique Partie 1. 1835.
http://classiques.uqac.ca/classiques/De_tocqueville_alexis/democratie_1/democratie_t1_1.pdf

Defense Budget by Country. Global Firepower. 2015.
http://www.globalfirepower.com/defense-spending-budget.asp

Dufour, Jules. Worldwide Network of US Military Bases. Global Research. 2007.
http://www.globalresearch.ca/the-worldwide-network-of-us-military-bases/5564

Etats-Unis. Federal Budget. 2016.
http://federal-budget.insidegov.com/l/119/2016-Estimate

Etats-Unis. Office of the Historian. 1898: the Birth of a Superpower. 2016.
https://history.state.gov/departmenthistory/short-history/superpower

France. Budget 2016. 2016.
http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/sites/performance_publique/files/files/documents/ressources_docu

Ghizoni, Sandra Kollen. Establishment of the Bretton Woods System. Federal Reserve History. 2013.
http://www.federalreservehistory.org/Events/DetailView/28

Hecht, Emmanuel. La Guerre de Sécession, Premier Conflit Moderne ? L’Express. 2011. http://www.lexpress.fr/culture/livre/la-guerre-de-secession-premier-conflit-moderne_965176.html

Hoyng, Hans. How World War I Helped America Rise to Superpower Status. De Spiegel. 2014.
http://www.spiegel.de/international/world/how-world-war-i-helped-america-rise-to-superpower-status-a-944703.html

Immigration to the United-States 1789-1930. Harvard University Library. 2016.
http://ocp.hul.harvard.edu/immigration/timeline.html

Kristensen, Hans M. et Norris, Robet S. Status of World Nuclear Forces. Federation of American Scientists. 2016.
http://fas.org/issues/nuclear-weapons/status-world-nuclear-forces/

Militaru Bases Overseas. Military Bases. 2015.
http://militarybases.com/overseas/

Military Strength : United States of America. Global Firepower. 2015.
http://www.globalfirepower.com/country-military-strength-detail.asp?country_id=united-states-of-america

Phillipes, Matt. How the Dollar Went from a Simple Bank Note to the World’s Currency. The Atlantic. 2014.
http://www.theatlantic.com/business/archive/2014/11/how-the-dollar-went-from-a-simple-bank-note-to-the-worldscurrency/382725/

Small Arms of the Civil War. Civil War Trust. 2014.
http://www.civilwar.org/education/history/warfare-and-logistics/warfare/smallarms.html?referrer=https://www.google.fr/

United States of America. Nations Online. 2016.
http://www.nationsonline.org/oneworld/united_states.htm

White, Donald. The American Century. New York Times.
https://www.nytimes.com/books/first/w/white-century.html

LAISSER UN COMMENTAIRE