Agents de sécurité : brutes ou fins observateurs ? L’exemple de la protection rapprochée

0
433
Article
Dans notre série d’articles dédiés à la présentation objective du monde de la sécurité, nous nous attaquons à nouveau aux éternels préjugés qui définissent les agents de sécurité privée comme des personnes peu éduquées, voire stupides pour certains et – si nous poussons le vice du cliché jusqu’au bout – prêts à tirer sur tout ce qui bouge lorsque celles-ci sont armées.
Bien sûr, les professions de sécurité comptent des éléments (trop?) correspondant à certains de ces clichés, mais aussi des personnes compétentes, formées et professionnelles.

Dans les métiers de sécurité de manière générale, mais sans doute encore plus dans la protection de personnes, il ne faut pas oublier que l’idéal est d’éviter toute altercation potentiellement dangereuse. Une balle de revolver suffit à blesser voire tuer et une bombe sous une voiture sera suffisamment efficace pour atteindre une cible sans s’exposer. Un procureur général Egyptien, Hisham Barakat, connu pour avoir condamné à perpétuité ou à mort des centaines d’extrémistes musulmans, décéda en 2015 dans l’explosion intentionnelle de sa voiture. Des cas similairesd’assassinats sont malheureusement légion.

Se retrouver dans un contexte où la force brute devient nécessaire, où le danger est trop important, est donc à éviter à tout prix. C’est là que rentre en jeu un éventail de compétences subtiles que maitrisent les meilleurs agents de protection. Nous nous retrouvons donc en amont du danger. Le maitre mot : observer.

L’environnement
Il est nécessaire de constamment surveiller son périmètre afin de repérer toute anormalité : un obstacle potentiel, une zone à risque, un lieu sûr, un mouvement suspect. Même le lieu de domicile peut se révéler hostile. Ce fut ainsi que le chef de la police mexicaine Edgar Millán Gómez – figure éminente de la lutte contre les cartels de drogue et à ce titre protégé par plusieurs gardes du corps – fut pris dans une embuscade en rentrant dans son immeuble et abattu. Une bonne reconnaissance permet d’emprunter le chemin jugé le plus sûr ou de remarquer les anomalies qui peuvent se révéler dangereuses.

L’entourage
Surtout en zone extérieure, il faut prêter attention aux personnes. Ici, être observateur et psychologue permet de repérer à l’avance tout individu pouvant représenter un risque ou de calmer une situation qui s’envenime. Si une intervention est nécessaire, c’est seulement alors que les capacités physiques et techniques de défense ont de l’importance. Ne serait-ce qu’en France, une manifestation ou un conflit social peut se révéler comme une situation extrêmement délicate à gérer.

Le transport
S’en prendre au moyen de transport est une méthode idéale pour atteindre une cible. L’espace confiné offre peu de place pour s’échapper ou se protéger. Les assaillants peuvent se tenir à distance. Avoir repéré à l’avance le trajet permet de limiter au maximum les zones d’exposition au danger. La fouille du véhicule avant chaque utilisation est une nécessité. Celui-ci doit aussi être surveillé pour limiter au maximum le temps où il restera exposé.

Ne serait-ce qu’au travers de ces trois grands pôles qui sont parmi les bases de tout agent de protection, nous aurons compris que le principal du travail se fait en amont. Etre fin observateur est absolument primordial, en plus de maitriser toute une série de protocoles, comme la fouille efficace d’un véhicule. Bien sûr, toute la préparation du monde ne suffira pas toujours. Pour le défilé du 14 juillet 2002 (un événement programmé à l’avance, surveillé par des centaines de policiers et de militaires, en plein Paris) un homme d’extrême droite réussit à tirer sur le Président de la République d’alors, Jacques Chirac. Heureusement, il rata son coup et fut maitrisé par la foule puis par la police.

Connaitre ou maitriser une arme peut être important pour un agent de sécurité, dépendamment de la dangerosité de son travail. Mais savoir prévoir, anticiper et réagir l’est bien plus. Un agent de sécurité professionnel, peu importe sa spécialité, saura prendre les dispositions nécessaires pour minimiser autant que faire se peut les risques et couper court à une situation potentiellement dangereuse si possible.
Loin de l’image de la brute écervelée, un agent de sécurité est observateur, fin psychologue, méthodique et a le sens de l’initiative. Même si la réalité du marché ne correspond pas encore à ce profil, les différentes mesures prises ou formations qui se créent régulièrement, montrent que ce secteur en pleine évolution marche dans le bon sens.


SOURCES
“Egypt: Hamas linked to killing of prosecutor Hisham Barakat” (BBC News) 
http://www.bbc.com/news/world-middle-east-35740260
McKinley, James C. “Gunmen Kill Chief of Mexico’s Police” (New York Times) 
http://www.nytimes.com/2008/05/09/world/americas/09mexico.html?_r=1
Reuters, Associated Press.  « Chirac est la cible d’une tentative d’assassinat » (le Devoir) 
http://www.ledevoir.com/non-classe/5377/chirac-est-la-cible-d-une-tentative-d-assassinat

LAISSER UN COMMENTAIRE