Un secteur malmené par l’opinion publique en Europe

0
366

Versions
FR: ART#3 (FR) – Un secteur malmené par l’opinion publique en Europe
ENG: ART#3 (ENG) – A sector with an unsupportive public opinion in Europe

Article
Dans plusieurs pays européens, la population voit l’émergence d’une nouvelle profession : agent de sécurité privée. D’habitude plus discrets, ces derniers sont devenus plus visibles en France depuis les attentats de novembre 2015, ainsi que chez nos voisins (Angleterre, Espagne, Belgique…).
Cette présence nouvelle met en relief l’opinion publique qui, d’après une étude du European Journal of Criminology, l’accepte (encore plus) mal, voire se révèle hostile envers les agents.

Un article du site espagnol Director Seguridad Integral réagit au contenu de cette étude et fait une brève analyse de la situation en Espagne, dans laquelle les agents de sécurité se retrouvent pris entre deux feux :

D’une part, les forces de l’ordre les rejettent car elles estiment avoir perdu une partie de leur pouvoir (en Espagne, la sécurité privée est gérée par le Cuerpo Nacional de Policía) et de l’autre, la population voit d’un mauvais œil ces « demi-policiers sans qualification », travaillant au service d’entreprises qui cherchent à protéger leurs biens et leur personnel au dépit de la sécurité publique.
L’étude parle même « d’une triple saleté de la profession » : physique (les agents étant appelés à interagir avec des personnes peu recommandables ou dans des milieux dangereux), sociale (car ils doivent se montrer soumis aux entreprises et aux personnes) et morale (car leur travail est perçu comme honteux).

Néanmoins, beaucoup défendent leur profession et n’hésitent pas à avancer leur profil professionnel pour prouver que leurs équipes sont constituées en majorité de personnes qualifiées : étudiants, comptables…
Sans oublier que la profession requiert le passage d’une certification pour pouvoir prétendre à un poste d’agent de sécurité privée. Les agents interrogés n’hésitent pas non plus à avancer leur fierté de participer à la protection de la population lorsqu’une personne vient demander leur aide.

D’une manière générale en Europe et donc en France, certains agents se plaignent également de leurs conditions de travail, dans leur service à des entreprises peu compréhensives ou dans l’absence de reconnaissance malgré des années d’embauche.
Le milieu manque également de perspectives d’épanouissement professionnel, au point que certains agents interrogés perdent de vue les raisons premières qui les ont poussés à intégrer ce secteur.

Leurs fonctions les amenant entre autres à fréquenter des milieux ou quartiers dangereux, les situations sordides récurrentes deviennent pénibles à supporter, voire mortelles. En France, le récent meurtre d’un agent à Rennes par une personne instable est un rappel factuel à la réalité.
L’article résume dans son titre tout l’enjeu : « il faut changer la mentalité des personnes à l’égard des agents de sécurité privée ».



SOURCES

Director de Seguridad Integral.
https://directorseguridadintegral.wordpress.com/2016/04/24/

LAISSER UN COMMENTAIRE